in

À la découverte du sel, l’or blanc de la cuisine

Le sel rose de l’Himalaya

Le sel rose de l’Himalaya, comme mentionné précédemment, est extrait d’une mine du Pakistan. Sa couleur remarquable provient d’oligo-éléments, dont certains sont plus concentrés dans certaines parties de la mine. Ces différences donnent au sel une gamme de teintes, du rose pâle à une couleur plus profonde, presque rose betterave. C’est peut-être à cause de ses origines exotiques que les Occidentaux lui ont attribué des multiples bienfaits et des pouvoirs quasi-mystiques.

Des lampes en sel rose aux sels de bain, jamais un sel n’a été autant sollicité pour une autre utilisation que l’alimentation. Beaucoup de gens prétendent que le sel rose de l’Himalaya est un condiment plus sain, mais aucune recherche scientifique ne vient étayer ces allégations. Même s’il n’est pas la panacée, il est l’un des rares sels colorés qui acquièrent leurs couleurs naturellement, et il est beau – il brille pratiquement. Le sel rose de l’Himalaya peut être aussi fin que le sel de table ou se présenter en morceaux assez gros pour être broyés. Il arrive qu’il affiche une taille plus grosse encore, sous forme de plaques de la taille d’une assiette de 2, 5 cm d’épaisseur, parfaites pour la cuisson.