in

Les probiotiques : bienfaits, quand en prendre et où les trouver ?

Les probiotiques (qui signifie littéralement “pour la vie”) sont des micro-organismes qui, s’ils sont consommés régulièrement, agissent de façon bénéfique sur la santé de l’intestin – et de l’organisme en général. En effet, ils favorisent l’équilibre de la flore intestinale, qui assure plusieurs fonctions vitales tels que l’assimilation des nutriments et la défense du corps contre les agents infectieux. Lisez ce qui suit, on vous dit tout sur les probiotiques !

Que sont les probiotiques ?

Les probiotiques sont essentiellement des levures et des bactéries lactiques. Ces dernières sont qualifiées de “lactiques”, car elles produisent des acides organiques – en particulier l’acide lactique – pendant la fermentation. 

Les probiotiques viennent en renfort des “bonnes bactéries” qui cohabitent avec les “mauvaises bactéries” dans le microbiote intestinal. La prolifération des mauvaises bactéries provoque, en effet, un déséquilibre de la flore intestinale et expose à de nombreuses affections. 

Ces micro-organismes sont donc nécessaires pour rétablir ou maintenir cette harmonie. Les plus connues des bactéries sont le Lactobacillus acidophilus et le Bifidobacterium bifidum. Quant aux levures, la plus courante est le Saccharomyces boulardii.

Propriétés des probiotiques

Les bactéries (et levures) probiotiques sont naturellement présentes dans le corps. Elles sont capables de se reproduire dans la muqueuse gastro-intestinale et d’y survivre malgré l’acide gastrique et la bile.

Bien que les bactéries soient généralement perçues négativement, il convient de noter qu’il existe deux types de bactéries qui vivent en permanence dans l’intestin : les “bonnes bactéries” et les “mauvaises bactéries”. Les bonnes bactéries vous aident à rester en bonne santé de plusieurs manières, notamment en combattant les mauvaises bactéries si elles sont en surnombre. 

Il est donc important de donner un coup de pouce à ces “bonnes bactéries », cela en apportant des probiotiques à votre organisme via l’alimentation ou des compléments alimentaires. Un bon équilibre de la flore intestinale permet de réguler le mouvement des cellules immunitaires vers le centre de l’inflammation. 

Ainsi, les probiotiques contribuent à améliorer la digestion, à gérer l’inflammation et à soutenir l’immunité. Ils protègent notamment l’organisme contre les intolérances, les allergies et les maladies auto-immunes.

Ingérer des probiotiques via les compléments alimentaires

Vous pouvez obtenir plus de bactéries lactiques en prenant des compléments alimentaires. Elles se présentent sous forme de gélules résistantes à l’acidité de l’estomac afin de leur permettre d’arriver vivantes dans l’intestin. Elles ont été auparavant lyophilisées, c’est-à-dire qu’elles ont été congelées puis sublimées (avec retrait de la glace). 

Le résultat est une poudre bactérienne 100 % naturelle préservant toutes les caractéristiques morphologiques et biochimiques des probiotiques. Elles sont dans un état dormant, et peuvent être conservées ainsi pendant plusieurs années. 

Une fois dans le tube digestif, elles redeviennent actives et commencent à coloniser les parois de l’intestin grêle et du côlon. Elles fabriquent de l’acide lactique et divers autres acides organiques.

Vous pouvez encourager leur multiplication en les nourrissant de prébiotiques, des substances alimentaires disponibles dans les aliments ou sous forme (également) de compléments.

Consommer des probiotiques par le biais de l’alimentation

Les probiotiques sont présents naturellement dans les aliments fermentés, à tel point qu’ils sont considérés comme des compléments probiotiques naturels. Pour rappel, la fermentation consiste à laisser vieillir un aliment pendant plusieurs jours ou semaines afin qu’il soit naturellement colonisé par les bonnes bactéries et les levures. Ainsi, en subissant cette sorte de pré-digestion, les nutriments sont plus facilement assimilés par le corps humain.

Les bactéries lactiques les plus utilisées comme probiotiques sont le Streptococcus thermophilus, les bifidobactéries et les lactobacilles. On les trouve dans le yaourt entier, le fromage blanc avec des cultures lactiques vivantes, la choucroute et les cornichons fermentés.