La raison surprenante pour laquelle personne n’a posé un pied sur cette île hawaïenne depuis plus de 150 ans

L’archipel d’Hawaï évoque immanquablement des paysages sublimes composés de plages de sable fin, de forêts tropicaux et de volcans spectaculaires. Si vous vous attardez – et à raison – jusqu’au coucher du soleil, vous pourrez apercevoir un bout de terre montagneux se profiler à l’horizon, à environ 27 kilomètres de côtes de Kauai. Il s’agit de Niihau, un îlot nimbé de mystère, car depuis 150 ans, il est totalement fermé au monde extérieur. En raison de son isolement, il a suscité l’intérêt de nombreux voyageurs et de célébrités qui aspirent à être parmi les rares personnes à fouler celle qu’on appelle désormais « L’Île Interdite ». Son histoire est aussi fascinante que l’endroit lui-même, elle est en effet le dernier bastion de la culture hawaïenne.

Une famille écossaise

L’histoire de Niihau commence avec celle d’Elizabeth McHutcheson, dite « Eliza », née en Écosse en 1800 d’une famille de marchands. En 1824, elle a épousé Francis Sinclair à Glasgow, un capitaine de navire chevronné. Peu après la naissance de leur sixième enfant, tout le clan est parti s’installer dans une ferme à Pigeon Bay, en Nouvelle-Zélande.