in

10 moments où le son est utilisé comme une arme

Tout est permis en amour comme à la guerre. En période de conflit, les gens sont prêts à utiliser n’importe quel moyen à leur disposition comme arme contre leurs adversaires; et le son ne fait pas exception. Les techniques de guerre par ultrasons ont joué un rôle essentiel dans de nombreuses situations de combat. Récemment, le canon à son de l’armée israélienne a été utilisé pour chasser les manifestants palestiniens de la frontière Gaza, comme la police anti-émeute l’avait fait lors des manifestations de Ferguson. Cela dit, ce n’est guère un phénomène moderne ; il existe des exemples remontant au début des années 1970 sans parler de la musique de propagande nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

1.Le renversement de Manuel Noriega

Le général Manuel Noriega était une personnalité redoutable de la politique latino-américaine. En tant que dirigeant de facto du Panama la majeure partie des années 1980, il a acquis une réputation de dictateur impitoyable et répressif, comparable au célèbre Augusto Pinochet. Au départ, Noriega était un proche allié des États-Unis. Cependant, les relations se sont peu à peu détériorées et, en 1989, les États-Unis organisèrent une invasion du Panama. Noriega s’est alors réfugié à l’ambassade du Vatican de Panama City. Les troupes américaines ont rapidement fait encercler l’ambassade et, le jour de Noël 1989, elles débutèrent une action de guerre psychologique pour chasser Noriega du pouvoir.

L’armée américaine passa en boucle une playlist de groupes de rock et heavy metal dans les haut-parleurs de l’immeuble. Plusieurs titres choisis humiliaient le dictateur et son régime, comme « I Fought The Law » de The Clash et « Panama » de Van Halen. Après 3 jours de diffusion continue, la musique fut éteinte, et le 3 janvier 1990, Noriega se rendit. Les États-Unis ont répété ces tactiques à de maintes reprises. Au cours d’une opération en 2010 en Afghanistan, les Marines auraient diffusé Metallica et Thin Lizzy pendant des heures dans les villages de Marjah.